Time is the Death and the Healing
Take your last breath 'cause Death is deceiving
Time is the Past, Now and Tomorrow
Days fly so fast, it leaves me so hollow

 
AccueilPortailRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Quête - Introduction ] Keylan Jones

Aller en bas 
AuteurMessage
Erika Gottfeind
Réveilleuse de Morts

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: [ Quête - Introduction ] Keylan Jones   Lun 18 Aoû - 0:14

[ 13h52 - 3 janvier 2oo9 - Morgue de Ravensburg ]

"Comme tu as un beau vis..."

Une voix de femme. Une belle voix. Elle est penchée sur son corps. Il ne la voit pas, il ne voit rien, il est mort. Et pourtant il assiste à la scène. D'au-dessus. Tout lui semble trouble, même son ancienne enveloppe charnelle lui est étrangère. Un bruit, long, persistant, brise le silence et prive la légiste de la fin de sa phrase.

Un grincement, rapidement suivi par le bruit d'ouverture des portes de la morgue. Des portes automatiques, avec leur bruit de dépressurisation. Il est seul, la jeune femme ne lui prête plus attention, elle parle avec un jeune homme en tenue médicale. Il lui fait un briefing sur le corps qui vient d'arriver...

"Suicide. Elle a fait le grand plongeon. Huit étages. Elle a pas eu le temps de penser à ses vertèbres, si tu veux mon avis..."

"Je ne le veux pas spécialement, Ian. Le Docteur pu faire quelque chose pour les os et la moelle?"

"Ouais. Mais c'est mal refermé, comme d'hab. Il est médecin, pas chirurgien."

"C'est pas une raison pour si mal refermer. Autant ne pas le faire. Je dois la réveiller?"

Sa seule réponse fut un hochement de tête assorti d'un regard noir. Elle ne se faisait pas d'ami, mais peu lui importait. Elle se tourna vers le corps. Ses traits étaient encore crispés. C'était une jeune femme, la vingtaine, elle aurait encore eu toute sa vie, devant elle. Heureusement, ce n'était pas chose perdue. Elle, Erika Gottfeind, était là. Et elle portait bien son nom. Ennemie de Dieu... Réveiller les morts ne les emmène pas au Paradis, en effet... Elle mit le chariot à côté d'une de ses trois tables d'autopsie avant d'y transférer le corps. Puis, dans un bruit de ferraille, elle le sortit de son lieu de travail.

Les portes se refermèrent derrière elle, le silence régnait. Elle était seule à cet étage. Elle soupira. "Plus pour longtemps" se dit-elle. Du regard, elle balaya la pièce. Le soleil, dehors, brillait à son zénith, et seule une petite fenêtre, un oeil de boeuf dépassant à peine du sol, lui offrait ce spectacle. Elle n'avait que deux autres liens avec l'extérieur : l'ascenseur qui menait à l'hôpital et la porte de secours. Porte de secours qui n'avait pas été utilisée depuis longtemps. Les autres Cavaliers n'avaient plus beaucoup fait de victimes.

Elle se dirigea vers son ordinateur, caressant lentement la table sur laquelle gisait le premier corps de la journée.

"Je crains que tu ne doives attendre un petit peu, cher ami."

La machine était en veille et se ralluma dans un petit 'bip' en fa dièse. Erika ouvrit le dossier contenant les fiches de tous les Derenhs potentiels. Elle mit quelques instants à la trouver, grâce aux quelques brbdes d'informations qu'elle avait eues au premier coup d'oeil.

"Ainsi donc, tu t'appelles Keylan. C'est un joli nom pour une américaine..." murmura-t-elle dans le vide. "Erika va voir ce qu'elle peut faire pour toi..."

Elle quitta son poste pour une analyse plus détaillée du corps de la jeune femme. Le Docteur avait effectivement très mal refermé. Ce n'était pas plus propre, ceci dit, il restait du sang autour de l'ouverture. Une fois de plus elle parcourut la salle du regard. Une salle vide ou presque, des murs blancs, quelques meubles contenant diverses choses allant de la nourriture à des vêtements, un chariot sur lequel gisait son matériel forensique, et, sur la plaque du dessous, le matériel chirurgical. Elle emmena donc le chariot à la table de Keylan.

[ ... ]


"Bienvenue dans votre nouvelle vie, Keylan."

La jeune femme ne portait que sa chemise de patiente des urgences, qui conservait tout juste sa pudeur. Dans un coin de la salle se trouvait un paravent sur lequel pendait une robe d'un bleu ciel pur et uniforme.


Dernière édition par Erika Gottfeind le Mar 19 Aoû - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://e-gottfeind.skyrock.com/
Keylan Jones
At the Corner of the Street

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: Re: [ Quête - Introduction ] Keylan Jones   Lun 18 Aoû - 22:31


Découvrez Within Temptation!


" Tu ne comprends pas, Yann !"
" Je comprend que je t'aime !"
" Recule !!"
" Alors j'avance !"


Le jeune homme blond avança d'un pas, et sa compagne avanca un peu plus le sien sur le rebord de l'immeuble sur lequel elle se tenait. Ses cheveux chatains, retenus en une queue de cheval, semblaient miroiter sous le soleil de midi, tandis que sa peau pâle contrastait avec le noir de son habit de deuil, qu'elle avait revêtu pour assister à l'enterrement de l'homme qui avait été le plus important de sa vie, son père, décédé d'overdose, et retrouvé dans sa maison sur les bords du Lac Michigan. De longues heures d'avion plus tard, les voici sur le toit du gratte ciel qu'ils habitaient tous les deux, depuis un an. Et la voilà, elle, Keylan Jones, perchée sur son toit, du haut du huitième étage, un pied déjà dans sa tombe, creusée par l'impuissance d'une enfant face aux addictions de son paternel...

" Keylan, pense à notre avenir !"
" Au notre ? Ou au tien ? Tu as toujours été si égoïste..."
" Au TIEN Key ! A nos enfants !"
" Il n'y en aura pas..."


Elle détacha sa coiffure, un geste doux, et extrêmement lent, comme pour préparer son homme à la fatalité dont il allait devoir accepter l'intrusion dans leur couple. Un dernier regard vers lui, un dernier sourire au travers de la barrière aquatique que formaient à présent les larmes qui glissaient sur ses joues après avoir inonder ses yeux. Pourquoi tout avait basculé comme ça, alors qu'elle aurait du se sentir liberée ? Rien n'est jamais comme on le voudrait, et le coeur d'une femme reste l'élément le plus mystérieux. Toujours. Elle écarta les bras doucement, et regarda en bas.

Elle n'aurait jamais pensé être si haut, et il lui sembla distinguer la silhouette de son père, là, en bas, sur le trottoir, au milieu des visages qui observaient cette femme folle prête à se jeter dans le vide pour une raison qui leur était inconnue...

" Je t'aime Yann... Mais oublie moi... "


Les bras en croix, elle se pencha en avant, lentement, jusqu'à avoir déplacé son centre de gravité de façon à ce qu'elle fasse le reste... La chute lui paru longue, et elle ne ferma pas les yeux, désireuse de voir tout ce qui se passait. Comment était la mort, quand on la rencontrait... Mais il n'y eu ni flammes, ni faucheuse qui l'attendaient à l'arrivée. Juste la sensation désagréable de s'écraser contre le goudron...

[...]


... Mais elle ouvrit à nouveau les yeux...

Le temps que son regard s'acclimate à la lumière ambiante, bien trop forte pour elle, et elle regarda autour d'elle pour ne se heurter qu'à des murs d'une blancheur affolante. Elle avait froid, et en effet, lorsqu'elle porta les mains à son corps, elle se rendit compte qu'elle était presque nue, ne portant qu'une vulgaire chemise de patiente des urgences. Pourquoi les Urgences ? Elle avait sauté du huitième, il ne restait sans doute rien de vivant lorsqu'elle avait heurté le trottoir. Et Yann ?

" Oh mon Dieu, Yann..."


Elle avait murmuré, n'osant pas troubler le calme qui régnait dans la pièce, et sans doute aussi parce qu'elle ne pouvait pas parler plus fort, cela lui était impossible. Elle porta sa main à sa bouche, pour la couvrir avec une grimace d'effroi. Elle avait abandonné l'homme de sa vie pour mourir, et même cela, elle n'avait pas été capable de le faire. Au fond, ça la dérangeait vraiment, de ne pas être morte...

Puis elle distingua la silhouette, et regretta d'abord de ne pas être seule, pour ensuite s'y interresser... Elle tenta de se redresser legerement, dans un effort presque surhumain, qui lui arracha un gémissement, et s'adressa à ce qui semblait être une jeune femme...

" Vous êtes un ange ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ Quête - Introduction ] Keylan Jones
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand
» [nouvelle] Indimosa Jones et la tentation des ténèbres
» Introduction au développement de script sur NabCloud.fr (Et bientôt tous les serveurs OJN)
» Introduction à la Vie. 3 - Jalousie et solitude.
» Tour 0 - Scénario d'introduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Quanticum ::. :: .:: Ravensburg : Epoque Actuelle ::. :: Intra Muros : Les Rues De La Cité :: Hôpital & Morgue :: Morgue-
Sauter vers: